520, avenue de Lattre de Tassigny 71000 Mâcon
03 85 38 20 86
03 85 38 39 62
Sans titre

Mâcon-La Roche-Vineuse

Rouge

Blanc

Rosé

Dénomination géographique complémentaire de l’appellation régionale « Mâcon » dans le vignoble du Mâconnais, en Saône-et-Loire. Depuis le décret de 2005, le nom de Mâcon suivi de La Roche-Vineuse désigne les vins blancs, rouges et rosés issus de l’aire délimitée à l’intérieur des communes de Chevagny-lès-Chevrières, Hurigny, La Roche-Vineuse.

Situation Géo-Historique

A l’extrémité sud du grand ensellement de la vallée des caves, les vignes de la Roche-Vineuse prolongent en continuité les côteaux du Mâcon-Verzé puis, changeant brusquement de direction vers le sud-est, là où le cours du ruisseau, le Fil, interrompt les monts du Mâconnais, elles rencontrent les premières vignes du Saint-Véran, en limite de la commune de Prissé. A l’est, le vignoble délimité sur Hurigny occupe de façon éparse le chaînon calcaire planté en Mâcon-Charnay-les-Mâcon au sud.

Créé lors des substitutions nominatives révolutionnaires, ce nouveau toponyme « La Roche-Vineuse » est déjà logiquement préféré en 1793 à Saint-Saturnin, variante du saint Sernin premier évêque de Toulouse au IIIe siècle. Outre la réputation de sa pierre de taille issue de ses antiques carrières de la Lie, le village perché de Saint-Sorlin, déformation de Saturnin, peut revendiquer parmi les plus anciennes mentions écrites des cépages nobles de Bourgogne. « Il s’y recueille beaucoup de seigle, du vin blanc, Gamay (…) et Chardonnay du meilleur mais en petite quantité » nous rapportent les élus des Etats du Mâconnais en charge de la redéfinition de l’assiette d’imposition royale en 1685. Comme un résumé explicite de ses atouts et de sa vocation, la commune adopte alors définitivement « La Roche-Vineuse » en 1908 par décret ministériel. 

Les données naturelles

Niveau 1

Réparti entre 260 et 350 mètres dans la grande vallée (la Greffière, Goutalles), le vignoble à la même altitude gagne cependant en verticalité aux flancs de la colline de la Rochette (425 mètres) et de la Montagne de Montceau (334 mètres). Aux expositions plein est et plein ouest succède une orientation au sud-sud-ouest des vignes ouvertes aux courants méridionaux (la Grange du Dîme). Sur Chevagny-les-Chevrières et Hurigny le vignoble reprend une direction longitudinale de part et d’autre du Mont Rouge (377 mètres) entre 250 et 390 mètres (Charmes, Rousseaux).

Niveau 2

De façon symétrique, sur les versant ouest de la Roche-Vineuse et de Hurigny on retrouve les terrains carbonatés de la dalle bajocienne fossilifère (-170 MA) à calcaires à entroques et polypiers, aux passées parfois ferrugineuses (favorable au Gamay). Sur les pentes raides orientée au midi de Saint-Sorlin, la nature des sols marneux (visible Chevagny) varie non pas du haut au pied de côte mais de façon originale d’ouest en est. Les côteaux est de la Roche-Vineuse et de Hurigny combinent lourdes marnes et calcaires fins du jurassique supérieur (-160 à -140 MA) de couleur blanche, aux sols à la profondeur variable (les hauteurs de Somméré).

Caractère des vins

Vin blanc

Issu de terrains variés, d’altitudes et d’exposition différentes le Mâcon-la-Roche-Vineuse revendique plusieurs profils : tantôt accessible et instantanément plaisant il sait aussi se révéler très complexe sous sa robe d’or jaune soutenu. Ses arômes vanillés et de fruits exotiques (mangue) traduisent une belle maturité soutenue par une intensité olfactive générale assez remarquable. Après une attaque franche le dégustateur pourra apprécier une longueur légèrement mielleuse mais sans sucre résiduel qui lui procure une ampleur très charnue en fin de bouche.

Vin rouge

Vin d’un grenat soutenu aux reflets violacés, la version rouge du Mâcon-la-Roche-Vineuse exprime des fragrances de cerises confiturées et noyaux de fruits du verger.  Un élevage en tonneaux lui apporte également une patine légèrement toastée le rendant plus sérieux que chantant. Des tannins assez présents mais assez ronds en bouche laissent présager une bonne tenue de la bouteille dans deux ou trois années.

Communes de production

Chevagny-lès-Chevrières, Hurigny et La-Roche-Vineuse

78 hectares
3457 hecto litres