520, avenue de Lattre de Tassigny 71000 Mâcon
03 85 38 20 86
03 85 38 39 62
Sans titre

Blanc

Rouge

Rosé

Dénomination géographique complémentaire de l’appellation régionale « Mâcon » dans le vignoble du Mâconnais, en Saône-et-Loire. Depuis le décret de 2005, le nom de Mâcon suivi de Chaintré    désigne les vins blancs, rouges et rosés issus de l’aire délimitée à l’intérieur des communes de Chaintré, Chânes, Crêches-sur-Saône.

 

Situation Géo-Historique

Le vignoble du Mâcon-Chaintré occupe l’extrême pointe méridionale des Monts du Mâconnais, dans le prolongement de l’aire d’appellation Mâcon-Vinzelles. Au sud, débute le Saint-Véran sur la commune de Chânes. Si la rue principale des centres bourgs de Vinzelles et Loché traduit la limite entre les appellations Mâcon et Pouilly, c’est la route départementale D169 qui fait séparation entre le Pouilly-Fuissé à l’ouest et le Mâcon-Chaintré à l’est.

Tandis que le village de Chaintré s’est établi autour de son église perchée à 274 mètres, le château, très remanié depuis le XIVe siècle, s’est édifié au plus bas du côteau (194 mètres). Ses propriétaires successifs, commerçants enrichis et officiers royaux anoblis, attestent de l’importance de la bourgeoisie lyonnaise dans l’extension qualitative du vignoble et le commerce des vins. Leurs initiatives trouvent un cadre règlementaire au XXe siècle notamment grâce à un enfant du pays.  Près de la cave coopérative de Chaintré une plaque commémore la mémoire de Charles Perraton. Investi dans le syndicalisme viticole dès 1919, il contribue par ses travaux au sein du nouveau Comité National des Appellations d’Origine en 1935, à la mise en place des cahiers des charges définissant les cépages, les rendements, les degrés et les aires de production des futures appellations viticoles.

 

Les données naturelles

Niveau 1

Bénéficiant de la très grande homogénéité du versant de Loché-Vinzelles, les vignes du Mâcon-Chaintré poussent sur la très douce pente orientée au levant entre 180 mètres (la Barge) et 218 mètres (Champs Chétiers). Le contexte climatique sous influence méridionale y crée des conditions on ne peut plus favorables au cycle végétatif.

 Niveau 2

Comme sur Vinzelles, le vignoble occupe les formations issues de l’âge quaternaire (à partir de -2.5 MA), à savoir des épandages caillouteux provenant de l’érosion de la côte bajocienne (-170 MA) mêlés à des argiles. Les sols s’enrichissant en alluvions s’y avèrent davantage profonds que sur le haut de côteau.

 

Caractère des vins

Vin blanc

Fruit d’un terroir géographiquement très cohérent, le Mâcon-Chaintré possède l’accent de sa méridionalité reflétée par sa couleur d’or jaune brillant. De même, le premier nez se révèle finement expressif rappelant les agrumes (citron, pamplemousse) et les fruits exotiques. Dans un deuxième temps, des parfums délicats de fleurs d’arbres (amandier, rose blanche) apportent une certaine complexité aromatique. Matière, longueur, équilibre : le vin s’avère gras, rond et se tend peu à peu en finale.

Communes de production

Chaintré, Chânes, Crêches-sur-Saône.

61 hectares
2985 hecto litres