520, avenue de Lattre de Tassigny 71000 Mâcon
03 85 38 20 86
03 85 38 39 62
Sans titre

Blanc

Rouge

Rosé

Dénomination géographique complémentaire de l’appellation régionale « Mâcon » dans le vignoble du Mâconnais, en Saône-et-Loire. Depuis le décret de 2005, le nom de Mâcon suivi de Azé désigne les vins blancs, rouges et rosés issus de l’aire délimitée à l’intérieur de la seule commune de Azé.

Situation Géo-Historique

Le long du val de Mouge empruntant un moment  la grande vallée mâconnaise d’orientation sud-sud-ouest/nord-nord-est, le village d’Azé étire son vignoble de part et d’autre des versants contigus  des aires d’appellation Mâcon-Lugny au nord, Mâcon-Igé au sud.

Comme Solutré le site d’Azé peut légitimement revendiquer le rang de haut-lieu géologique et archéologique. En effet, les grottes de la Balme explorées de façon scientifique à partir de 1920, constituent un lieu d’observation privilégié de l’ossature sédimentaire bourguignonne formée lors de la période secondaire il y a 165 MA. Les galeries ont en outre livré les traces d’une occupation humaine parmi les plus anciennes de Bourgogne, datées du paléolithique inférieur (-300 000 ans). Fort de ce très ancien peuplement et jouissant d’un territoire alimenté en eau, aux nombreux moulins et lavoirs, le finage d’Azé bénéficie d’une mise en valeur précoce à l’initiative de domaines gallo-romains puis aristocratiques. Les caves et les imposants pressoirs des Châteaux d’Aine, de Vaux-sur-Aine, de Montaigre témoignent ainsi de la richesse foncière de leurs anciens propriétaires.

Les données naturelles

Niveau 1

Nettement délimité entre les lignes de relief le vignoble se répartit entre 250 mètres et 440 mètres en lisière des bois de la Montagne de Rochebin (383 mètres), du Mont Pelé (411 mètres), de  Normont (496 mètres) et  de l’Atelier à 358 mètres à l’est. Le contexte physique du Mâconnais central ouvert aux courant dominants nord-sud procure douceur des températures et précipitations dans la moyenne mâconnaise (850 mm par an).

Niveau 2

Suivant la série géologique d’âge jurassique moyen et supérieur (- 170 à – 150 MA) de la  grande vallée mâconnaise d’ouest en est, les versants déclinent une alternance de faciès de calcaires massifs et marnes tendres.  Sols très caillouteux carbonatés et peu profonds du coteau exposé au levant (les Platières), notamment favorable au Gamay, sols argilo-limoneux sur substrat marno-calcaire sur le  revers de côte orienté au couchant (Chatenay) et au midi vers le hameau de Conflans (les Saint-Jean).

Caractère des vins

Vin blanc

D’un bel or jaune, le Mâcon-Azé offre un nez intense très flatteur marqué par les fruits du verger (pêche, abricot, pâte de coing), mêlés à des nuances de fleurs blanches (acacia). L’attaque est vive et cette sensation est prolongée en bouche par une trame acidulée qui lui confère une finale assez longue. Il est assez représentatif de ces vins plaisirs du Mâconnais à la fois charmeur, gourmand et droit.

Un élevage en fut de chêne lui procure une complexité aromatique supplémentaire aux parfums de caramel. Les tanins boisés procurent alors une bouche plus ample, parfois légèrement anisée.

Vin rouge

Les vins rouges, parfois élevés en fût, présentent une robe grenat intense, reflet d’une bonne       concentration des baies notamment lors des millésimes réputés chauds. Le nez s’ouvre rapidement sur les fruits noirs (myrtille, mûre) et confiturés. De façon cohérente on retrouve de la matière en bouche sans astringence marquée.

163 hectares
9808 hecto litres
Communes de production

Azé